Partagez
  •  
  •  
  •  

Une équipe de chercheurs a mis au point une technique qui pourrait aider des millions de personnes en attente d’une greffe de cornée. En utilisant la bio-impression 3D, ils ont été en mesure d’associer des cellules souches de cornée avec du collagène et de l’alginate. Ceci leur a permis de créer un matériau bio pour imprimer une cornée humaine en seulement 10 minutes.

Pour créer une prothèse cornéenne, les chercheurs ont d’abord déterminé la forme d’une cornée humaine. Ils ont ensuite utilisé un appareil photo pour mettre en images le globe oculaire d’un patient. L’étape suivante consistait à le modéliser en 3D la cornée et de l’imprimer. De l’alginate et du collagène ont été mélangés pour créer une bio-encre avant l’impression. « Notre gel permet de garder les cellules souches en vie tout en produisant un matériau suffisamment solide pour qu’il garde sa forme, mais suffisamment souple pour qu’il puisse passer à travers la pointe d’une imprimante 3D. », a indiqué l’un des créateurs de cette prothèse.

Le résultat est semblable à une lentille de contact souple d’une forme incurvée et distinctive de la cornée, c’est une première mondiale !!

Plus de 3000 Canadiens attendent une greffe de la cornée. Une firme de recherche a passé en détail trois années de données nationales sur les greffes et a découvert que dans les cas considérés comme non urgents, incluant des personnes qui risquent la cécité cornéenne, l’attente peut varier entre cinq mois et deux ans pour une greffe, selon la province de résidence. Imaginez… aux alentours de 2008, un patient en attente d’une greffe de cornées pouvait attendre cinq ans selon le directeur de l’exploitation des tissus humains chez Héma-Québec. La technologie va bientôt régler les problèmes.


Partagez
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *